EOLIEN EN FORET DE MONT SOUS VAUDREY

SAUVONS LA FORET




Défendre la forêt c'est défendre sa capacité à jouer son rôle important de puits de carbone qui contribue à l'équilibre climatique et à limiter les conséquences du réchauffement.
Le processus de déforestation cause des pertes de CO2 qui ne sont qu'ensuite et en partie récupérées par la repousse de forêt secondaire.
Une forêt coupée contribue au dérèglement climatique, tandis qu'une forêt debout en atténue les effets.
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2228.htm?debut=56

Défendre la forêt c'est défendre aussi sa biodiversité. Or il semble que la gestion durable basée sur un aménagement durable des forêts (ADF) certifié, implique une perturbation profonde de l'écosystème, et provoque une gamme d'impacts négatifs non négligeables sur la biodiversité (fragmentation, accessibilité, trop nombreux dérangements, changements artificiels d'essences).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_durable_des_for%C3%AAts


PLAN DE LA FORET DE MONT SOUS VAUDREY


surface totale 820 ha 21 ares 55 ca 
surface boisée 802,71 ha 






PROJET DE PARC EOLIEN




Un parc éolien doit être implanté sur 40 ha  dans la foret de Mont-Sous-Vaudrey. Or cette forêt et sa biodiversité sont déjà fortement fragilisées par les coupes à blanc nécessaires à sa conversion en futaies régulières et irrégulières feuillues menée depuis plus d'un demi siècle. Les coupes rases et les plantations ont déjà eu lieu avant 2002 :
Coupes rases de 40 ha en plein centre de la forêt et plantations d'essences étrangères à cette forêt originelle
(plantations en résineux, par exemple.)
Depuis 2002 et suivant le plan de révision d'aménagement forestier de l'ONF 2002-2021, la surface à régénérer (parmi d'autres travaux)  est arrêtée à 108,03 ha par exemple.
Par ailleurs, il existe une zone de loisirs autour de l'étang rouge à classer en futaie irrégulière afin d'y maintenir en permanence un environnement boisé. 
Le mât de mesure du projet éolien qui préfigure un emplacement d'éolienne sera posé sur la parcelle 16C . On peut donc penser que ce projet impactera le parcours santé, et la zone de loisirs de l'étang rouge. 
On peut s'étonner d'une implantation subventionnée sur une parcelle par ailleurs subventionnée pour ses plantations. On va donc détruire sans état d'âme une parcelle de forêt  "cultivée" à grands frais.
Si on aligne 15 éoliennes espacées chacune de 300 m il faut donc impacter la forêt sur 5 kms de long compte tenu des travaux d'implantation; dans ce cas cette forêt serait tout simplement éventrée.

Exemple d'une forêt éventrée








TRAVAUX D'IMPLANTATION D'EOLIENNES EN FORET





Les fondations des éoliennes de ce type (éolienne géante faute de vent) nécessitent des fouilles de 20 à 25m de diamètre et de 3.50m à 4.50m de profondeur qui seront remplies de béton ferraillé. Ces travaux importants seront complétés par des opérations de stabilisation des sols destinés à supporter des grues géantes de plusieurs centaines de tonnes. 






















Il faudra aussi aménager des voies d'accès à travers la forêt pour acheminer des éléments d'éolienne de 40 à 80 tonnes et de grande longueur (pales de 60m de long). Il faut garder à l'esprit que le sol de la forêt de Mont Sous Vaudrey est fragile et qu'il est recommandé d'effectuer les débardages de bois par temps sec, (ONF).













A cela s'ajoute les travaux de creusement de tranchées destinées  au câblage de raccordement des éoliennes entre elles puis vers le réseau. (très dommageable  pour l'enracinement des arbres sur le passage de ces tranchées).

















Commentaires